• miloriom

Recruter un·e alternant·e : les aides, les démarches et les avantages

Mis à jour : août 26

Merci à l'ANAF pour cet article (https://www.anaf.fr/recruter-un-alternant/)



Les apprentis sont vos collaborateurs de demain

L’alternance permet de former progressivement un·e salarié·e aux techniques et spécificités de l’entreprise. Une manière de s’assurer d’une prise de poste optimale et sur mesure.

Un investissement économique

L’alternance a l’avantage de représenter un coût réduit pour votre entreprise en comparaison à un CDD ou un CDI. C’est d’autant plus vrai compte tenu de l’aide exceptionnelle mise en place par le gouvernement. Suivant l’âge de l’alternant·e, l’aide prend en charge la totalité du coût du contrat.

Bénéficiez d’un regard neuf et de connaissances d’actualité

L’alternant·e est doté de connaissances récentes sur le domaine d’expertise concerné. Aussi, et de par son jeune âge, il participe à la vie de l’entreprise aux travers d’un regard neuf qui contribue à une nouvelle dynamique.

COMMENT TROUVER UN·E ALTERNANT·E ?

Solliciter les sites spécialisés

LinkedIn, Pôle Emploi, Indeed, le portail de l’alternance… offriront beaucoup de visibilité à votre offre.

Contacter les écoles

Adressez-vous directement aux écoles dont les diplômes vous semblent les plus pertinents au vu de vos attentes. Un responsable se chargera de vous transmettre une liste d’étudiants susceptibles de vous intéresser.

Communiquer sur votre site internet

Diffuser l’offre d’emploi sur votre site internet. N’hésitez pas à y associer un formulaire de contact sur mesure, afin d’être contacté par les profils les plus motivés, lesquels auront investi du temps à se renseigner sur votre site web.

AIDE ET FINANCEMENT

Le coût d’un·e alternant·e dépend de plusieurs critères tels que son âge et les aides auxquelles l’entreprise est éligible. Vous pouvez facilement calculer ce coût à l’aide de ce simulateur.

Rémunération de l’apprenti

Quel salaire pour un·e apprenti·e ? Toutes les informations dans cet article.

Financement par les OPCO

À partir du 1er janvier 2020, le financement des contrats d’apprentissage est confié aux Opérateurs de compétences (OPCO), dont le niveau de prise en charge est fixé par les branches professionnelles. Plus d’informations sur le site de France compétences.

Aide exceptionnelle (plan de relance de l’apprentissage)

En vue de soutenir l’apprentissage en contexte de crise sanitaire, le gouvernement met exceptionnellement en place une aide de 5 000 euros pour recruter un·e alternant·e (en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) de moins de 18 ans ou de 8 000 euros pour recruter un·e alternant·e de plus de 18 ans.

On notera également une compensation de charge de 4 000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021. Cette aide remplace l’aide unique. Retrouvez tous les détails ici ou bien consultez notre article “Plan de relance de l’apprentissage 2020 : aides aux employeurs”.

Aide unique

Depuis le 1er janvier 2019, une aide unique est attribuée aux employeurs de moins de 250 salariés qui ont recruté un·e apprenti·e pour la préparation d’un diplôme ou titre équivalent au plus au baccalauréat. L’aide est attribuée à hauteur de :

· 4 125 euros maximum pour la 1ère année d’exécution,

· 2 000 euros maximum pour la 2ème année d’exécution,

· 1 200 euros maximum pour la 3ème année d’exécution.

Réduction fiscale : des aides financières complémentaires peuvent être accordées à l’entreprise :

· Allègement de charges sociale

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail de l’alternance.

Aide pour un travailleur handicapé Pour les employeurs du secteur privé engageant une personne handicapée en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation d’une durée minimum de 6 mois, une aide financière est versée par l’Agefiph.

· Pour une durée hebdomadaire de travail d’au moins 24 heures.

· Pour un montant maximum de 3 000 € pour un contrat d’apprentissage et de 4 000 € pour un contrat de professionnalisation.

Plus d’informations : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/aides-emploi-travailleurs-handicapes

ET APRÈS ?

Accueil de l’alternant·e

L’alternant·e est un·e salarié·e à part entière. Il est donc essentiel de l’accueillir comme il se doit : présentation à l’équipe, visite des bureaux, rappel des missions et du contexte etc.

Accompagnement par le Maître d’apprentissage

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, l’entreprise doit désigner un maître d’apprentissage. Le maître d’apprentissage est un salarié reconnu pour son expérience, sur un poste similaire à celui de l’apprenti·e. Il joue un rôle fondamental dans la prise de poste l’apprenti·e : supervision, accompagnement etc. Il est garant de la bonne intégration de l’apprenti·e et de sa réussite dans les missions qui lui sont confiées.

Suivi pédagogique

En lien avec le·la tuteur·trice enseignant·e désigné·e au sein de l’organisme de formation de l’apprenti·e, le maître d’apprentissage assure un suivi pédagogique. Pour ainsi dire, il sera amené à rencontrer le·la tuteur·trice enseignant·e et à utiliser les outils de suivi de l’organisme de formation.

PEUR DE VOUS TROMPER ?

Une période d’essai de 45 jours.

Conformément au code du Travail, le contrat d’apprentissage inclut une période d’essai de 45 jours (en entreprise). Il est donc encore possible pour l’employeur de rompre le contrat par une procédure simple et rapide, si le profil ne répond pas aux attentes ou en cas de mésentente.

0 vue